Type et date de soutenanceSoutenance de thèse

Pour une sociologie de l'alcoolisme sous le prisme du genre. La carrière genrée des postcuristes alcooliques

Nicolas PALIERNE

Résumé :, Le genre traverse les pratiques d’alcoolisation et les manières de les conceptualiser. L’un des défis que l’alcool pose aux études de genre est alors de mieux comprendre la permanence des taux plus faibles d’alcoolisation, d’hospitalisation, de morbidité et de mortalité chez les femmes, loin des discours sur une égalité inquiétante. La prise en compte de l’alcoolisme des femmes suit les processus décrits quant aux phénomènes de déviance où les femmes restent minoritaires : soit on fait fi de l’existence des pratiques féminines parce qu’elles contredisent nos représentations, soit on les hypertrophie pour mieux les stigmatiser. Cette thèse propose de saisir l’alcoolo-dépendance comme un lieu d’observation de l’asymétrie de l’ordre genré de l’alcool qui pèse sur les femmes et les hommes. A travers une approche constructionniste, elle s’appuie sur un travail socio-ethnographique menée au sein d’un centre de soins de suite et de réadaptation en addictologie (CSSRA). A partir d’une trentaine de récits biographiques, ce travail de thèse a analysé la carrière genrée des postcuristes alcooliques. Elle montre que les femmes et les hommes ne partagent pas les mêmes vulnérabilités et expositions dans les pratiques d’alcoolisation, les mêmes formes de contrôles et de réactions sociales qui aboutissent à l’entrée en CSSRA, ni la même expérience des soins en contexte mixte où les femmes restent fortement minoritaires., Jury,
    ,
  • M. Philippe Bataille (Directeur de thèse), EHESS
  • ,
  • M. Ludovic Gaussot, Université de Poitiers
  • ,
  • Mme Christine Guionnet, Université de Rennes
  • ,
  • Mme Marie Jauffret-Roustide, INSERM
  • ,
  • Mme Véronique Nahoum-Grappe (Membre invité), EHESS
  • ,
  • M. Christophe Niewiadomski, Université de Lille
  • ,
  • M. Omar Zanna, Université du Mans
  • ,
Partager ce contenu